( 12 décembre, 2010 )

Ma Page Facebook

( 30 octobre, 2009 )

Love……..

 

Love has no age, no limit , and no death.

 

 

John Galsworth

 

 

1531848_615621308504706_1004116876_n

Copyright 2015 © all rights reserved (ne pas partager sans autorisation)Thanks!!!!(Don’t share without permission)

 

 

 

 

 

( 11 février, 2009 )

WELCOME AND BIENVENUE…..to all of you!!!!

1618536_643200102413493_1029249508_n 

© 2015 All Rights Reserved

                 

      WELCOME AND BIENVENUE.....to all of you!!!! dans BONNIE'S BLOG bonniebackhair-300x199       

      

  

 

 

                

© 2015 All Rights Reserved

                                                   

© 2015 All Rights Reserved

newyorkbonn.jpg

coke-200x300 dans BONNIE'S BLOG

© 2015 All Rights Reserved

313688_4074573309349_1498937220_n

© 2015 All Rights Reserved

 

 

Thanks for respecting the photos, the texts and poems of this blog.If you wanna take one of them,better ask before.Thank you for your understanding  !!!!!                       

© 2015 All Rights Reserved
       
                 

( 13 octobre, 2016 )

Long is the road … 2

Dans la lumière

 

J’attends mon tour assise dans un fauteuil Barbie d’un rouge à exploser la rétine.J’ai la bougeotte et je balance mes jambes dans un rythme synchro du plus bel effet, mais qui a le don d’irriter ma mère. »Tiens toi correctement s’il te plait. » J’ai appris à me méfier de la douceur de sa voix, car chez elle, comme chez moi d’ailleurs, tout passe par le regard.Et ses yeux , d’un vert transparent , me promettent les punitions les plus sophistiquées du monde si je continue.

Une dame au maquillage de carnaval, et au tailleur Chanel, comme quoi le mauvais gout est dans tous les goûts, me sourit en m’invitant à entrer. « C’est à toi Sue, tu vas t’installer là, Mr. Faygo va arriver , je m’appelle Linda , je suis son assistante. » Je me dis que ça doit pas être simple de s’appeler comme ça, j’aimerais pas avoir le nom d’un soda moi. Si il me dit qu’il vient de Detroit j’éclate de rire! Mais j’ai dix ans et je ne crois pas que l’humour fasse partie du CV  des photographes de pub.

Depuis quatre ans que ma mère me traîne dans tous les castings de la planète ,je n’ai pas le souvenir de m’être amusée. Je me fais donc une image du dit Monsieur, gros en costume vert et rouge avec une perruque orange. J’ai dix ans et beaucoup d’imagination. Et forcément je suis déçue lorsque je vois arriver un monsieur en jeans ti shirt basket , la trentaine et le sourire à 10 millions de dollars. « Bonjour Mesdames je suis Andy. Alors Sue tu es prête à travailler? » Je lui dirai bien non je voudrais être avec Shirley et jouer au base ball dans la rue, ou faire du vélo, mais je sentais que ce n’était pas la réponse attendue. « Oui » ,et le regard satisfait de ma mère me confirmait que j’avais donné la bonne réponse.

Il s’agissait de vanter les fringues trop mode d’une marque connue ,pour les enfants dont les parents pouvaient débourser 200 dollars pour un jean ou  un sweater . Mais avant d’emporter le contrat, il fallait convaincre, et ça,ça me fatiguait d’avance. Le shooting commençait , et ça durait des heures, ce n’était plus un casting mais une séance photo. J’en avais marre, j’avais faim et envie d’aller aux toilettes. Ma mère me mitraillait plus du regard que le Nikon d’Andy. Linda me recoiffait, arrangeait mes cheveux, encourageait ,applaudissait, bref , je savais que le contrat serait signé.

Je changeais de vêtements mille fois . « C’est parfait j’ai ce qu’il me faut. » C’est une chance! Ce qui se passait après m’était étranger, les contrats, l’argent, les discussions, ma mère se chargeait de tout.Elle était mon seul et unique agent. Elle tirait une fierté de tout cela dont j ‘ignorais le sens, moi, je détestais. Tout. Mes cheveux frisés, bouclés de la racine à la pointe, mes taches de rousseur, les pubs, les photographes, ce milieu de tyrans et de requins. Je  pensais à Paris, aux voyages et à Lenny Kravitz.

Allongées sur le tapis de ma chambre Shirley et moi parlions du jour où nous serions assez grandes pour quitter New York et voir le monde , en feuilletant distraitement nos teens mags. Elle emmenait des chocolats en douce et on se gavait jusqu’au mal de cœur chaque fois qu’elle dormait à la maison. Je n’avais pas le droit de manger ces chocolats, ni de burgers, ni de chips, ni de bonbons, sauf pour Halloween mais ma mère les comptait en m’en distribuait dix pas plus! J’étais au régime à vie!! Une torture!Les goûters d’anniversaire étaient comptabilisés en calories!Je crois que c’est pour ça que je n’aime pas les anniversaires. Mon agent maternel ne laissait rien au hasard, elle voulait la perfection et le risque zéro. Chaque fois que je n’étais pas retenue pour un casting, elle tempêtait, se laissant même aller à quelques égards de langage contre ce photographe imbécile, cet incapable, ce sale con! ». Sa déception faisait ma joie, car, au moins je pourrais me salir, jouer au base ball avec Shirley et me faire arroser aux bornes d’incendie.

 

Shirley et moi étions inséparables , des clones, sauf qu’elle est métis et moi pas. Oncle Joe, son papa, mon tonton préféré de toute la terre, est afro américain, pasteur baptiste, et génialement tolérant, marrant, cultivé, gentil, et tout et tout!. Lorsqu’il a épousé la sœur de ma mère, il y a eu des divisions dans les familles, ça clashait dur parait-il. Et puis , Joe junior est né, mon cousin de deux ans mon aîné, et puis Shirley qui est née à deux jours d’intervalles de moi,et enfin Ray sept ans après. La venue de ces bébés a apaisé les tensions de tous les cotés, et l’harmonie familiale a pu commencer. Je crois que pour ma Granny le plus difficile a encaisser, a été la conversion de ma tata Lizbeth , comme si ça lui enlevait sa judéité d’un coup.  Les discussions étaient animées pour Shabbat jusqu’à la naissance des enfants et ça n’avait rien à voir avec la couleur de la peau.Si Joe avait été juif ça aurait été parfait.. Granny a parlé longuement avec oncle Joe, et il est devenu son fils. Elle est même allée au temple quelques fois ,écouter ses prêches, et disait à quel point elle était impressionnée. Il faut dire qu’il parle bien oncle Joe. Et puis à lui je peux tout dire, tout ce que ma mère ne veut pas entendre. Il sait par exemple que je n’aime pas les photos, être exposée ainsi , mise en valeur comme un trophée dans une vitrine. Ma mère me veut dans la lumière et moi je me rêve invisible.Il sait que j’aime la musique, la peinture, la danse et surtout les chevaux.  J’aimerai bien vivre chez lui,  à Brooklyn…….

J’ai 10 ans et je sais ce que je veux devenir :  femme invisible ! Ma vie d’enfant n’en est pas une . Pas le droit de se salir , pas le droit de désobéir , pas le droit de penser , pas le droit d’écouter du hip hop . Pas le droit d’avoir le droit !  » Tu es une privilégiée ne l’oublie jamais Bonnie  » . Granny a toujours le mot pour rire on dirait , elle ne sait pas tout de moi , elle me voit à travers les yeux de sa fille . Mais je l’aime ma Granny , quand je serais grande , je serais comme elle , ou presque …

Dans le taxi qui nous ramène à la maison , je ne dis pas un mot .  » Il faut te coucher tôt , tu commences demain à 7 heures  » . Bien sur , comme si je n’avais pas école à 9 heures , ça veut dire que je me lève à 5 heures ! Je ne réponds pas . J’ai 10 ans et un jour je partirai ……

BPL

 

 

( 12 octobre, 2016 )

Yom Kippour…..ou presque…..

Depuis hier soir 18h50 , le kippour a commencé . Jeun , prières , pour les plus fervents de la communauté , comme on dit puis dans les milieux autorisés , et même ailleurs .

Le jour du grand pardon . Tout le monde est sensé pardonner les fautes commises par d’autres , et les nôtres Dieu s’en charge  . Pour expier , rien de plus simple , un jeun purificateur , quelques prières , un bout de gâteau au miel , des bougies , et le tour est joué . C’est la fête juive la plus sacrée . C’est celle que je respecte le moins . Pardonner aux autres , ça demanderait une abnégation que je n’ai pas .

Et puis bien sur , on mange jusqu’à épuisement des vivres . Oui , mon peuple aime manger , en grande quantité . Il a toujours fait ça , pour compenser  les jours de misères dans lequel le reste de l’humanité l’a plongé je suppose .

Le jour du grand pardon . Je passe mon tour tous les ans . Si j’arrive à oublier le mal qu’on a pu me faire , je n’arrive pas à le pardonner , ce qui tenterait à prouver que mon disque dur n’a rien effacé . Je ne vis pas avec le poids de mes pêchers non plus . Je les confie a Hachem .

Sérieusement , il faut avoir une foi de rabbin pour pardonner . Alors  je fais la prière du non pardon , que Dieu , lui , fasse avec et me pardonne .

Comment pardonner à ces tueurs ,les morts de la promenade des anglais ?

Comment pardonner la barbarie de Fofana ?

Comment pardonner le meurtre des enfants syriens ?

Comment pardonner à Boko Haram ?

Je pourrais poser encore et encore les questions du comment , du pourquoi , sans jamais obtenir de réponse .

Si je crois en Dieu , ma foi se limite au dialogue entre lui et moi , une schizophrénie bien commode . Je lui parle , il ne répond que par des signes , que j’interprète à ma guise . Mais pardonner , c’est son job . Je ne suis qu’une humaine de pacotille , sans ambition d’expiation aucune .

En revanche , j’ai hâte de passer à table . Le jeun , c’est dur , c’est pourquoi j’ai tant de respect pour les musulmans qui font Ramadan .

Si le jeun purifie , tu peux considérer que je suis vierge tellement j’ai la dalle !!

Lé’haïm à tous et Bon Kippour!!

 

BPL

 

 

 

 

( 8 octobre, 2016 )

Long is the road…

Je me souviens de mon premier jour ici, en terre des droits de l’homme, de la culture et du verbe haut.Je me souviens de la grande dame en fer, dont j’avais le poster au mur de ma chambre, et qui me faisait rêver. Je me voyais flâner à Montmartre, rien que le nom chantait comme Gene Kelly .Granny disait que c’était inouï d’avoir ce genre de rêves, vouloir parler cette langue si compliquée et surtout vivre au milieu de ces gens sans aucune morale! Peu importait .

La petite fille aux boucles d’or se voulait parisienne, flânant sur les Champs Élysée, depuis que son oncle Joe avait passé plusieurs mois là bas, en mode culturel, échange de bons précédés.

La première fois que je faisais un voyage aussi long, Granny n’avait jamais revue l’Europe depuis la guerre, je la sentais fébrile mais elle voulait tellement me faire plaisir. Ma mère lisait un magasine de mode, pour elle , la capitale française ne lui était utile qu’à ça, acheter des créations de créateurs créatifs, dont l’originalité faisait baver ces dames de la société dite haute.

Le salon ressemblait alors à un joyeux bordel dans lequel défilaient ma mère mes tantes et toutes les femmes affichant une taille entre 6 et 8 grand maximum! Les canapés et fauteuils étaient recouverts de boites, de papiers de soie aux couleurs pastels, chacune y allant de son commentaire » OMG , so beautiful, french fashion is the best ever!! ».  Ma mère trouvait toujours quelques chiffons originaux depuis qu’elle avait décidé que Paris était sa boutique préférée.

Moi je posais le pied sur le sol français pour la première fois de ma vie, un peu déçue de la grisaille et du brouillard parisien, et de la circulation des voitures européennes que je ne connaissais pas et qui me semblaient vraiment plus petites que la moyenne. Je me souviens de l’hôtel, de la vue, de mon émerveillement face à la grande dame que j’avais là, à portée de main. Je me souviens de la salle de restaurant, et surtout du langage des maîtres d’hôtel. Je ne comprenais rien mais j’étais fascinée par ce vocabulaire qui glissait comme un surfeur sur une vague hawaïenne, c’était beau et , à 6 ans, il n’en fallait pas plus pour qu’une fois pour toute je décide qu’un jour, je vivrais ici, j’écouterais parler les gens et surtout, je serais capable de leur répondre dans un français absolument parfait!

Ma mère, en grande habituée des lieux, ne s’étonnait de rien et , malgré son vocabulaire limité dans la langue de Molière ,passait commande du menu. J’avoue que mon palais ne goûtait guère les spécialités culinaires du terroir, en effet, la canette rôtie et le foie gras poêlée  c’est dur quand on a mangé new yorkais depuis toujours! Seul le dessert me plaisait :une mousse au chocolat chantilly décorée de paillettes de sucre multicolore » pour la petite tout spécialement! ». Ma mère approuvait bien sur le compliment qui la ramenait à elle bien évidemment puisque j’étais sa fierté, une de ses meilleures et plus rentable exhibition!

Elle ne perdait pas de vue que les photographes étaient nombreux dans cette capitale ,et j’en ai encore mal aux mâchoires en repensant aux sourires forcés qu’il m’a fallu offrir aux objectifs aveuglant des castings.  Mon premier voyage en Europe, je l’imaginais différent ,

La grande dame se trouvait devant moi ,

Granny attendait patiemment dans l’interminable file d’attente pour obtenir le sésame ,les yeux rivés sur cet amas de ferraille géant, je réalisais le premier de mes rêves d’enfant, j’allais visiter la Tour Eiffel. Ce que je ressentais était un mélange de peur et d’excitation , une boule dans la gorge comme quand tu avales un marshmallow sans le mâcher. J’aurais bien laissé couler quelques larmes mais on ne pleure pas en public.

Je me souviens du cadeau de Granny, une petite Tour Eiffel dorée qui brillait comme un astre, des cartes postales pour tout le monde, la famille , les voisins , Shirley , ma cousine préférée. J’avais hâte de lui raconter, j’avais envie de ne jamais partir d’ici.

Je me souviens du retour ,l’excédent de bagages de ma mère était hallucinant ,car les boutiques avaient aussi fait partie du séjour et la multitude de  boites , de parfums, de chaussures , et cela pour une année ,  pesaient lourd dans les bagages de retour.

Granny se chargeait des cadeaux pour tout le monde, et même pour le rabbin!! Je prenais une grande inspiration, afin de m’imprégner de cet air de Paris si particulier. Chaque ville a son odeur.

 Je me souviens de l’écho des mots . J’en apprenais certains  » au revoir , bonjour, une tartine,… » Le vol pour New York JFK …embarquement immédiat… » C’était fini . Retour à Manhattan . Un rêve prend fin, un autre commence. Je savais que je reviendrais, mais j’ignorais alors le prix de ce retour ……

 

BPL

( 20 septembre, 2016 )

And the winner is ….

 

Le président français a reçu hier le prix de l’homme d’état de l’année . Merci à eux , j’avais pas ri autant depuis longtemps .

 

Tout ça se passe à New York , et le gratin de la crème du top niveau du monde qui compte était là .

 

J’ai cru d’abord à une blagounette de l’Express , mais que nenni , il l’a eu , et le peuple de France aussi d’ailleurs …..

 

Pourquoi remettre un prix aussi prestigieux si ce n’est pour se moquer ?

« Non Madame , c’est sérieux . Cet homme a géré durant les attentats . »

 

Du moins après et encore , parce  qu’avant ….. Dis donc , tu te fous de qui ?

 

Je dois reconnaître que » Appel of conscience » , c’est pas très connu comme groupe qui remet des prix . Mais quand même !! En cherchant un peu , on apprend que c’est un rabbin qui a fondé cette organisation , plutôt mystérieuse . Un rabbin rescapé de la Shoah ! Encore un truc à nous rendre populaire tiens ! Donc comme je le disais , ça sert à rien sinon à nous faire marrer un peu .

 

Bref pendant qu’on lui remet un prix qui ne sert à rien , ça l’occupe , et lui évite les mauvaises décisions . Il a l’air un peu constipé sur la photo , il est pâlichon et se demande ce qu’il fait là , pourquoi , de quoi ça s’agit ? Il a la dalle c’est sur !! Après il y a bouffe à foison , t’inquiète !!

 

Pendant ce temps là , les trois quarts de la France s’agitent  , regardant le frigo en se demandant comment le 20 du mois , il a pu se vider aussi vite et surtout , comment le remplir . Un petit serrage de ceinture supplémentaire point ne nuit , chère France . Je n’en suis plus à compter les aberrations du monde . Dans mon classement , Hollande ne vient qu’en deuxième position , Trump tient la tête du peloton des grands inutiles de la terre .

 

J’ai l’impression que plus il est mauvais , plus on se moque de lui , plus il est crédible ce président de la Gaulle ! J’ai parlé avec des français , socialistes , c’est  dire si je suis trop forte , qui ne le reconnaissent ni comme président et encore moins comme homme de gauche , c’est te dire . Et pourtant ils ont voté pour lui les bougres . A présent ils pleurent mais pas de rire pour le coup . Ils baissent la tête , le rouge au front . C’est vrai qu’il a une vraie tête de winner , l’homme d’état de l’année !

 

Quand vous irez voter , assurez-vous d’abord que le gars est bien du parti pour lequel vous militez . Pour lequel vous payez une cotisation . Et si vous trouvez dans le lot des candidats , un mec de gauche , un vrai , qui pense à autre chose qu’à sa carrière , sa villa au bord de la  Méditerranée ou à comment il va placer ses potes si il est élu , je mange du bacon au petit déjeuner !

 

 

BPL

 

( 14 septembre, 2016 )

In loving memory…… ( To Bill , one of a kind , we miss you )

To the people who died so innocently in the World Trade Center and

to the men and women in the Armed Forces who have sacrificed their

lives as a result of such actions….May God rest your souls..we
promise not to forget.

 

10423629_873292972737537_6210816085080098692_n

Bill Nesmith   

( 9 septembre, 2016 )

Un jour ordinaire …..

Image de prévisualisation YouTube

Paul Personne dans les écouteurs , je croise des gens à la mine renfrognée , comme si ce matin était le pire de leur vie . Ils se précipitent sur le journal , se ruent à la boulangerie , comme si leur vie en dépendait . On ne sait jamais , dès fois qu’à 7h du matin , il n’y ait plus de pain !

Il n’y a pas de couleur dans leurs vêtements , pas de couleurs dans leurs regards , pas de couleurs dans leurs vies . Ils sont déjà vieux avant l’age , parlent de leurs maladies , de leurs douleurs , des autres , qu’ils visiteront à l’hôpital . Ils ont froid , ils ont trop chaud , ils geignent , tout le temps , comme un rituel . Il y a longtemps que je ne les calcule plus . Je ne suis pas d’ici , tel est mon défaut .

Malgré tout je tiens la porte à l’une d’entr’elles , chargée du pain du weekend . Elle dit merci du bout de son dentier . Ne me remercie pas Madame , je ne le fais pas pour toi , je le fais parce que je suis bien élevée , comme par réflexe .

«  Vous désirez ? «  Ben une baguette , ça fait jamais que 5 ans que je viens presque tous les matins chercher une baguette , mais c’est pas grave , des fois que je ferai une folie et que je prendrai un pain complet , un bâtard ou une grosse tourte ! «  Et avec ça ? «  Ben je sais pas , je prendrai bien quelques pâtisseries mais j’aime pas ça , et en plus je suis au régime .

«  Lucy va bien ? «  Oh ! Putain , ça doit faire au moins deux ans qu’elle ne m’a pas demandé ça , le choc ! A mon avis Monsieur a du honorer Madame la nuit dernière . Je réponds que oui , elle va bien , qu’elle brille de mille feux au lycée . C’est tout ce qu’elle voulait savoir ,si elle allait au Lycée .

Elle entame une litanie sur son fils , que je ne connais pas et dont je me fous comme de mon premier joint , et se lamente sur ses difficultés scolaires comme si j’étais prof de quoi que ce fut . Je prends un air de navritude compatissante , tandis que Paul Nobody chante «  j’me taille «  , ce que je ne tarde pas à faire , vue l’heure et l’ennui que me procurent ce genre de conversation matinale .

Je respire à pleins poumons l’air frais du dehors . C’est l’heure de mon sport b-hebdomadaire . J’ai une flemme de fonctionnaire d’un coup .

J’ai renoncé à me gaver d’infos en fin de semaine , pour pas me gâcher le plaisir du weekend . J’ai des courbatures , il paraît que c’est normal . Certes .

 

La vie n’est faite que de moments ordinaires qui remplissent nos secondes , nos minutes , nos heures .

La constance d’une habitude est d’ordinaire en rapport avec son absurdité. ( Marcel Proust )

 

BPL

( 7 septembre, 2016 )

On a rangé les vacances…

Le soleil tape fort . J’écris depuis une terrasse déserte . Les gens sont à l’abri de la chaleur étouffante et non pas des assassins , tueurs d’enfants , de mères , d’innocents , dont le seul pêcher est d’avoir été au mauvais endroit , au mauvais moment . Pourtant , quel meilleur endroit qu’une promenade des anglais , et quel meilleur prétexte qu’un feu d’artifice qui célèbre la prise de la Bastille , pour réunir le peuple de France , TOUT le peuple de France ? Tu n’es pas des leurs . Eux , sont musulmans . Toi , tu es assassin , comme les commanditaires de ton crime , qui revendiquent , font la danse de la joie , à coups de Allahu akbar , usent et abusent du nom de Dieu , paravent commode à leur barbarie . Deux kilomètres de corps mutilés , écrasés , figés à tout jamais dans l’horreur , sous les yeux impuissants de ceux qui filment . Et oui , les événements se filment , se monnayent . La barbarie se vend très bien , merci .

Comment est-ce possible ? Un camion sur la Promenade ? C’est impensable .

Les hommages à travers le monde , les «  qu’un sang impur abreuve nos sillons «  à tout va . Et les gouvernements si peu habiles à masquer leurs propres échecs . Nous ne sommes en sécurité nulle part . Je veux dire , dans aucun pays . Chacun de nous est une cible . La folie meurtrière se propage . La secte DAESH fait des émules au coin de ta rue , donne des idées aux psychopathes en sommeil . Ou tu deviens parano , ou tu les ignores . Le Coran n’est , et n’a jamais été un livre basé sur la haine , la violence ou la barbarie , ou du moins pas plus que la Bible ou la Torah . Certains mollahs se sont autorisés à le réécrire , tout est une question d’interprétation .

Le dirigeant , patron de la secte Daesh ,délègue à d’autres les basses besognes ,tandis que lui , compte les dollars que lui rapporte le pétrole .

Déstructurés , d’après les spécialistes , les terroristes frappent au hasard . On leur dit de se lier d’amitié avec les « impies » pour mieux les poignarder , les massacrer , les détruire . «  Tu peux même l’écraser , lui et ses enfants si tu veux «  .

Voilà où en est le monde , où en sont nos peurs .

La haine d’une femme voilée , d’un homme qui se rend à la mosquée , refait surface . Les musulmans sont les premières victimes de ce carnage chaotique . Il n’y a aucun sens à tout cela , aucun ….

Et puis après , encore et encore . Comme une litanie , les rivières de sang , se mêlent au pavé ,les cris , les pleurs , ailleurs . La Syrie se dépeuple tandis qu’on football et qu’on olympise , histoire de montrer à ces vautours que la vie se rit de leur mépris .

Les vacances s’étiolent . On garde le sourire . On fouille les bagages , on exhibe les pièces d’identité . Vite fait .

Les verreux en profitent pour polémiquer un peu plus et inventent un nouveau combat contre le burkini . Ça les occupe ces inutiles . A croire qu’ils n’ont que ça à foutre . Oui , en fait , ils n’ont que ça à foutre . Vues les horreurs qu’on voit sur les plages , je me dis qu’en fait , rester habillé , serait d’utilité publique .

Et puis chacun repart vers sa propre vie . La rentrée , les listes de fournitures scolaires à rallonge . Le quotidien qui n’a jamais été un allié , devient plus précieux que jamais . Un repaire , une bouée de sauvetage , un effaceur de détresse face à un futur si peu sur .

Adieu vacances , c’est déjà bien loin .

Le prix de la liberté c’est la vigilance éternelle . ( Thomas Jefferson )

BPL

( 7 juin, 2016 )

Aux larmes citoyens!!!

« Moi Président de la République…. » et bla bla bla….Toi président de la république, tu as fait de la France le pays le plus malade d’Europe . Est-ce qu’il t’arrive de parler aux gens, tu sais ceux qui ont voté pour toi en pensant que tu es socialiste? Tu préfères envoyer tes sbires en costard se faire chambrer par des gens qui savent ce que travailler veut dire! Remarque ,un shampoing aux œufs c’est bon pour le cuir chevelu! Tu sais combien ça coute un paquet de farine? Comment peux-tu dire que tu as fait du bon boulot? T’as pas honte? Hein? Ha oui Manu, t’inquiètes je tutoie tout le monde!! C’est pas respectueux? N’abuses pas ministre premier, tu vends du respect t’en as même pas un échantillon sur toi!! Les gens sont dans la rue..Tu sais combien ça coute une grève? Pas aux entreprises mais aux grévistes, t’es lent comme mec faut tout te dire!! T’as pas le stress des fins de mois qui coincent toi c’est sur! T’as pas un peu forci? Si? La table est bonne et bien garnie à l’Elysée … Tu sais combien coute une baguette ou un morceau de viande, ou des produits de luxe genre des légumes frais ou du poisson? Bien sur que non!! Je t’en veux pas , tu es à l’image de tes ministres. La culture par exemple, jamais ouvert un bouquin!! Le travail, jamais bossé de sa vie! Les finances….tss tss un mec qui a une meuf de 20 ans plus vieille que lui, ça prouve bien qu’il sait pas compter!! Et le number one et son violon!! Il se prend pour Sarkozy je te jure! Ca fait pitié tout ça, mais c’est avec le pognon des français! T’as un sacré pays quand même!! Nulle part ailleurs il y a autant de ministres, de députés, de mecs qui servent à rien! T’as une belle tête de vainqueur mon gars!! T’es très fort pour augmenter les chiffres, je peux pas t’enlever ça! Le chômage, en hausse!! Les prix, en hausse!! Ooops, les sondages , en baisse!! Et toujours fier de toi ,moi président!! Tu veux que je te raconte la vraie vie des vrais gens de France? T’as pas le choix c’est moi qui écrit!

Alors je commence par quoi? Le caddie de la ménagère de moins 50 ans? Les jeunes délinquants des quartiers que l’on enferme pour un an pour quelques grammes de shit , tandis que les gros bonnets , arnaqueurs de la France, sont libres comme l’air , et visent ta place ? La pluie, qui, là je te l’accorde, c’est pas ta faute , mais qui est bien utile vu que ça te permets de faire des coups en douce, genre zapper les 35 heures du peu de citoyens qui ont encore un job? Non, je vais juste te parler de ceux que tu appelles les sans-dents. Tu sais pourquoi les pauvres perdent leurs dents? Parce qu’ils bouffent mal, ils boivent mal, ils vivent mal! La précarité ça sonne mieux que la misère, la vraie, celle de Zola! Celle là ,je la vois autour de moi. Elle sent pas bon, c’est pourquoi tu ne t’en approches jamais! Ça fait longtemps que t’as pas serré la main d’un sdf? Non je déconne, ça t’es jamais arrivé!! Toi ,président, tu pourrais vivre avec le RSA? Tu manges combien de fois par jour? Le coté pratique des choses t’échappe j’en conviens! Les gens d’en bas, demandent la charité, travaillent mais ne peuvent pas se loger, voudraient bien partir en vacances, meme avec la Caf, mais c’est trop cher. Tout est trop cher d’ailleurs dans ton pays ! T’as fait une visite de contrôle pour tes oreilles ? Je crois que tu n’écoutes pas le peuple et c’est là que ça coince. Dès qu’un truc te dérange ,tu le zappes!! Toi président, tu n’as pas d’honneur, non aucun honneur, aucune parole, tu n’es que du vent! Même De Gaulle a un jour demandé l’avis du peuple!! Tu triches avec les chiffres, c’est mal, tu prends la presse en otage , c’est encore plus mal , tu te fous de tous les avis non autorisés et c’est ce qui te perdra!! Les français sont , non pas des moutons, mais des combattants!! Et de toi , président, ils en ont marre comme jamais!!

Toi, président, tu as fait pleurer la France, et on ne fait pas pleurer quelqu’un qu’on aime, elle t’a pas appris ça ta mère? Quand tu seras parti, parce que c’est sur tu vas partir, l’addition va être salée!! Les gens qui croient encore en toi, levez la main, oui , y’en a deux , vont prendre une méchante claque! Tu leurs dis ou c’est moi? Bon d’accord c’est moi! L’argent de l’état est censé servir l’état , correct? L’utiliser à des fins personnelles est mal, correct ? Toi, président, je te laisse à tes certitudes , juste pour info, tu n’es pas Mitterrand, alors lâche l’affaire t’as pas ce qu’il faut!

Aux larmes citoyens, préparez vos mouchoirs !!

 

BPL

 

( 16 février, 2016 )

Dans l’ensemble….

Le ciel s’assombrit.J’ai cassé mon miroir….une fois encore.A croire que je ne souffre d’aucune superstition chronique.L’année a déjà pris ses marques. L’avion a décollé depuis plus d’une heure . J’ouvre une bio étrange et psychanalytique sur Noureev. Intéressant. Je peux fumer, je suis seule à bord. Je n’arrive pas à compter le nombre de miles que j’ai pu parcourir à bord de vols privés. Un luxe gratuit. Si j’avais à payer tous les billets d’avion de mes voyages au Royaume Uni, je pourrais m’acheter une résidence à Palm Beach!

 

Je pense à la Saint Valentin, ce jour béni des fleuristes, des chocolatiers et des bijoutiers! Je n’avais pas dit oui, je n’avais pas dit non . En fait je crois que j’étais surprise à la fois par la demande et par la bague en platine, sertie de diamants .  » Elle est fine et discrète…comme toi. » Comment a-t-il fait pour ne pas se gourer dans la taille ? Il est fort cet écossais . Il est juste heureux de me voir la porter cette bague ,il ne m’a pas reposé la question qui va avec , ça m’arrange.

 

Je refuse de m’intéresser à la presse aujourd’hui. Je me mets en congés d’infos. Depuis quelques semaines je suis plutôt en mode introspection.  La vie, la mort, les choix, comme si j’étais en train d’écrire le film de ma vie. Ça ferait surement un film riche en rebondissements , mais avec tellement de failles que le spectateur aurait bien du mal à me suivre. La nuit est aux portes de l’aéroport , je vois briller les lumières de la ville. On va atterrir, je prendrais un taxi jusqu’à Soho , et je serais accueillie par la gardienne du sanctuaire. Une vieille anglaise qui a tout de Miss Marpple et qui se croit investie de la mission de protéger le fils vedette de feue son amie, ma défunte belle mère.

 

Je repense à mes voyages, si nombreux depuis tant d’années. Mes arrêts provisoires dans certains pays, mes départs larmoyants d’Argentine où ma quête du Graal a fini en quête du vide. Israël et le kibboutz refuge où l’amour est mort . La terre promise sur laquelle marcher devait nous faire sentir légers comme les plumes de ces oiseaux colorés au large de la Floride. Et cette France si complexe mais si attachante, à laquelle j’ai donné l’enfant unique que je vénère depuis 17 ans. Je me revois dans cette ile paradisiaque au bras d’un chorégraphe qui m’avait accordé douze jours de son précieux temps, et fait vivre l’histoire d’amour avec un grand A , mais aussi avec un grand C comme courte. En définitive, j’ai passé plus de temps dans les coulisses des théâtres, qu’en ballades touristiques. Le froid et le vent m’accueillent à la descente de l’avion, le taxi affronte la nuit et ses phares qui m’explosent les yeux.

 

Je pose mes bagages, j’écoute distraitement les dernières nouvelles du chanteur. Il a la grippe, se plaint du manque de compréhension de la presse, de ses fans et de ses collègues vedettes. Il est à l’article de la mort. 39° de fièvre, mon Dieu !! Il a froid, il a chaud, Miss Marpple lui prépare son thé au miel. Il repartira quand même aux répétitions , en brave petit soldat de la musique. Il me fait rire c’est déjà ça.

 

Un jour ,je lui raconterai , je lui dirais pourquoi je ne réponds jamais aux questions , pourquoi je hais les photos . J’ai juste besoin de dormir . Je m’étale dans le canapé à 12 milles dollars et je dors, enfin.

 

La vie est une promenade..

 

Dans l’ensemble, on a de la chance tant qu’on est en vie.

 

BPL

 

 

 

( 12 décembre, 2015 )

Citation…..

L’amour,ce mal indispensable….

Love,the necessary evil

 

 

BPL

12345...46
Page Suivante »
|